Psy quoi?

Le psychopraticien, professionnel de la psychothérapie

Formation psy

L'exercice de la psychothérapie est libre en France et  le psychopraticien est un professionnel de la psychothérapie. Il se forme à une ou plusieurs techniques de psychothérapies au sein d’écoles privées qui sont les garants de la qualité de la formation du psychopraticien.

Ces écoles sont souvent regroupées en fédérations ou associations: elles encadrent la profession de psychopraticien avec un haut niveau d’exigence en décernant des agréments selon les critères ci-dessous.

Mon parcours et ma formation répondent aux critères d’exigence du métier de psychopraticien.

Les critères de la profession: connaissances, expérience, éthique

•Une formation théorique, méthodologique et pratique à une méthode reconnue [*] 

L’Approche Centrée sur la Personne, ou ACP, fait partie des méthodes reconnues en France [*] Ma formation au PCAIF comptabilise 1000 heures de formation (minimum de 800  heures requis).

[*] méthodes reconnues : Psychanalyse, thérapie comportementale et cognitive (TCC), thérapie familiale, thérapie de couple, approches humanistes: Gestalt-thérapie, analyse transactionnelle, approche centrée sur la personne, analyse psycho-organique, programmation neuro-linguistinque (PNL), hypnose ericksonnienne, psychothérapie de la motivation, psychosynthèse, sophia-analyse, somatothérapie, végétothérapie caractéro-analytique, approches psychocorporelles, approches transpersonnelles, approches intégrative.

•Une psychothérapie personnelle approfondie

J’ai effectué un travail personnel approfondi fondé sur différentes approches psychothérapiques (approches humaniste, psycho-corporelle, et psychothérapie psychanalytique).

•Une formation en psychopathologie clinique

En parallèle de ma formation à l'Approche Centrée sur la Personne, j'ai effectué une licence de psychologie que j'ai obtenue à l’université Paris 8. Ce cursus m'a en effet permis d'acquérir des bases solides en psychopathologie et de travailler en Centre Médico-Psychologique (CMP) pour enfants, pendant une année scolaire, où j'ai été co-thérapeute responsable du suivi d'une groupe d'enfants.

•Une supervision permanente tout au long de la pratique professionnelle 

Ma pratique est supervisée de façon régulière par des professionnels certifiés et agréés par la FF2P, psychothérapeutes ou psychopraticiens spécialement formés à cela. La supervision est un temps dédié à l'analyse de ma pratique. Le superviseur apporte un regard extérieur indispensable qui me permet d'être lucide sur ce qui se joue dans la thérapie et d'être soutenue si nécessaire. Je reçois à la fois une supervision individuelle et en groupe avec des psychopraticiens et psychothérapeutes formés à d'autres approches. 

•Un engagement à se conformer à la charte déontologique de la profession

En adhèrant à la Fédération Française de Psychothérapie et de Psychologie (FF2P) je me conforme à son code de déontologie.

•Une accréditation par une commission nationale de pairs (FF2P)

La FF2P

L'objectif de la FF2P est de "défendre avec rigueur un exercice spécifique, celui de la psychothérapie et rassembler les praticiens de cette discipline qu’ils soient psychiatres, psychologues, psychanalystes, psychothéra­peutes ou psychopraticiens à condition que ces professionnels et que les écoles qui les forment se soumettent aux exigences que nous avons définies au niveau européen et qui visent à protéger le public. Nous exigeons donc des professionnels sérieusement formés soucieux du respect de la personne humaine, conscients des responsabilité de leur métier, responsables d’eux-mêmes et des personnes qui s’adressent à eux et en formation continue car le monde de la psychothérapie est en mouvement permanent.
Pour nous, cette représentation de la profession et cette visée éthique sont inhérentes au métier que nous voulons et que nous défendons." (extrait de la présentation de la FF2P).

Le psychopraticien, un acteur de santé important

Les professions de santé ne s’excluent pas entre elles, bien au contraire. Il est important que nous sachions travailler en réseau, afin de répondre au mieux à votre demande et d'assurer la continuité de votre prise en charge.

Ainsi, je reçois régulièrement des personnes venant de la part de médecins généralistes et de médecins du travail qui me font confiance. 

Une prise en charge efficace l’est avant tout par le fait qu’elle vient au bon moment, c'est-à-dire suffisamment en amont pour que vous ne restiez pas seul(e) avec votre problématique trop longtemps.