tourism_country_cottage

Mon parcours

Des sciences à l'accompagnement...

Après une formation universitaire (Doctorat en Science de la Vie, avec des recherches dans le domaine du VIH), je décide d'intégrer l'entreprise dans le domaine de la santé. A partir de 1997, je travaille au sein d'équipes internationales et j'y occupe différentes fonctions dont celle de manager pendant plus de dix ans.

Je suis très intéressée par le fonctionnement de l'entreprise et la possibilité d'accompagner les personnes dans leur développement au sein de celle-ci. Je participe à la création de groupes de travail sur la prévention des risques psycho-sociaux.

Entre 2008 et 2012, ma formation à l'Approche Centrée sur la Personne (ACP) me permet d'intégrer dans ma vie et dans ma pratique professionnelle un intérêt croissant pour les dynamiques relationnelles qui se jouent entre individus, que ce soit en famille, dans le couple, au sein d'une équipe ou d'une entreprise. Je souhaite de plus en plus m'orienter vers l'accompagnement des personnes non plus dans le cadre spécifique de l'entreprise, mais de façon plus large, dans leur cadre de vie.

En janvier 2015, je fais le choix de m'installer en profession libérale en tant que psychopraticienne.

Je reçois adultes et adolescents. J'accompagne des couples également.

Pourquoi l’Approche Centrée sur la Personne?

C’est la lecture du livre de Carl R. Rogers « Le développement de la Personne » qui m’a convaincue du choix de cette approche. Dans ce livre il décrit le processus thérapeutique et j’y ai reconnu les différentes étapes de mon développement personnel en thérapie, tout du moins le sens qu’avait eu pour moi ce travail, à savoir accéder à une autre manière de vivre et d'être en relation.

Je m'inspire également d’autres courants et d'autres auteurs, comme D. W. Winnicott qui était psychanalyste et qui avait la particularité d'accorder une place prépondérante à l'authenticité de la relation avec les enfants et les adolescents qu'il recevait.

Pour moi, la psychothérapie nous permet "d'alléger" notre mental; elle unifie nos pensées, nos émotions et nos ressentis et favorise ainsi notre ancrage dans le réel, nous permettant d’être nous-même et de vivre plus en harmonie dans notre environnement.

Mon travail en dehors du cabinet...un engagement au sein d'institutions et d'associations

En parallèle de mon activité de psychopraticienne, j'ai été pendant 3 ans (2015-2018) consultante pour l'UNESCO: j'ai accompagné les éducatrices responsables du jardin d'enfants (structure pré-scolaire) et leur directrice dans leurs missions auprès des enfants, notamment dans la mise en place de leur projet pédagogique (alternance de coaching individuel et de travail en groupe).

 

Depuis 2015, je suis thérapeute bénévole au sein de l'Association Pour le SOutien en psychothérapie Sociale (APSOS), qui permet aux personnes les plus démunies d'accéder à un soutien psychothérapeutique pendant 1 an.

 

Depuis septembre 2018, je fais partie de l'association SVS (Stop aux Violences Sexuelles) et de l'équipe encadrante d'un "atelier de réparation des violences sexuelles par l'escrime."